canto humildeextraitsphotosaudiovisuelpresseéditeurcommande & contact

 

Presse

On en parle     -     Dossier de presse

  • Critique de Mermed, sur babelio et sur son blog Effleurements livresques, épanchements maltés, le 15 juillet 2022. Extrait : "On n'oubliera pas Philippe Pratx, aiguillon de nos indignations."
    Lire l'intégralité de la chronique sur babelio.

     

  • Article publié dans la Revue du Tarn, n°266 (été 2022) et signé par Robert Fabre. Extrait : "Descendant des troubadours occitans, Philippe Pratx est, à la manière du Canto général de Neruda, l'aède des pauvres. [...] Une poésie surprenante au service de l'engagement". Même article publié dans La Dépêche du Midi, le 15 juillet 2022.
    Lire l'intégralité de la chronique sur le site de La Dépêche du Midi.


     

  • Critique publiée sur le site America Nostra, le 13 mai 2022. Extrait  : "Ce recueil sensible, original, est un bel hommage à la fierté, à la dignité des humbles."
    Lire l'intégralité de la chronique sur America Nostra.
     

  • Critique de LydiaB,  sur babelio et sur son blog Mes promenades culturelles, le 5 mai 2022. Extrait (la conclusion du billet) : "Ce recueil est à lire absolument !"
    Lire l'intégralité de la chronique sur le blog de LydiaB.
     

  • Critique de berni_29,  sur babelio, le 30 avril 2022. Extrait : "Ce texte est véritablement un chant puissant, il y a une force incantatoire dans ses mots.
       Ne pas avoir peur de l'infini, des plaines immenses...
       Certains poèmes sont douloureux et obscurs, d'autres attirent le soleil et la joie, c'est une alchimie verbale, onirique, sensuelle."
    Lire l'intégralité de la chronique sur babelio.
     

  • Critique de Torpedo,  sur babelio, le 22 avril 2022. Extrait : "Beau, authentique et indispensable."
    Lire l'intégralité de la chronique sur babelio.
     

  • Critique DianaAuzou, sur babelio, le 30 mars 2022. Extrait : "Je souhaite, tout comme Juan Sebastian Rojas qui a préfacé tes chants, que le plus grand nombre de lecteurs lisent tes pages et s'empreignent d'un cri de révolte, d'un chant d'amour, d'un style dont la poésie, la noirceur et la lumière viennent d'une profonde obscurité et portent la cape du talent et la voix de tous les humbles frères humains.
    Magistral !"
    Lire l'intégralité de la chronique sur babelio.

 

 

 

Site principal - Mentions légales